A La Une » Faits Divers » Agression » Fusillade à Ajaccio : un couple et leur fille blessés par balles

Agression



Fusillade à Ajaccio : un couple et leur fille blessés par balles

jeudi 10 novembre 2011 à 8 h 22 min | Aucune réaction

Yves Manunta, ancien nationaliste Corse, a échappé à une tentative de meurtre mardi soir au centre-ville d’Ajaccio.

La fusillade a eu lieu vers 18h40 dans le quartier résidentiel de Balestrino près de la Collectivité territoriale de Corse. Sa femme et sa fille de 12 ans ont été blessées par les tirs, mais leurs jours ne sont pas en danger. Yves, souffrant d’une entorse à la cheville, a reçu les premiers soins sur place.

Yves Manunta et sa petite famille se trouvaient dans leur voiture et venaient juste d’arriver devant leur résidence lorsque deux tireurs embusqués ont surgi de l’obscurité et ont ouvert le feu. Un véritable guet-apens. Les enquêteurs ont relevés pas moins d’une trentaine d’impacts sur le véhicule. Les deux individus se sont enfui et quelques minutes plus tard, leur véhicule a été retrouvé incendié dans le bois des Anglais, non loin du lieu de l’agression.

Les deux tireurs ont utilisé un fusil de chasse de calibre 12 et une arme automatique de calibre 9 mm. Ils se sont livrés à une véritable fusillade et ce, malgré la présence d’une jeune enfant. Un fait plutôt rare dans l’île de beauté. La fillette, blessée au bras et à la jambe, ainsi que sa mère, qui a reçu des projectiles dans le bas du dos, ont été évacués vers l’hôpital de la Miséricorde.

Ce même jour, deux hommes étaient abattus. Ange Petrucci a été tué dans l’après-midi près du village de Casalta et Fayçal Abakouy, un entrepreneur de 37 ans a été abattu près du port de Propriano. Depuis le début de l’année, 22 meurtres ont été commis en Corse, dont 9 liés au grand banditisme.

Dans cette nouvelle affaire, qui ressemble de près à règlement de comptes, le procureur d’Ajaccio a ouvert une enquête pour tentative d’homicide volontaire commis en bande organisée. La police judiciaire d’Ajaccio est chargée des investigations.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


six + = dix









Connexion