A La Une » Faits Divers » Meurtre » Cadavres de Millas et Corneilla : un suspect interpellé en Allemagne

Meurtre



Cadavres de Millas et Corneilla : un suspect interpellé en Allemagne

mercredi 16 novembre 2011 à 9 h 15 min | Aucune réaction

Les deux cadavres découverts l’année dernière dans les Pyrénées-Orientales ont enfin été identifiés et un suspect a été interpellé fin octobre en Allemagne.

Le jeudi 25 novembre 2010, deux corps étaient retrouvés à 3 kilomètres de distance. Les deux hommes, exécutés par balles, avaient été enveloppés dans des sacs plastiques puis enroulés dans des tapis persan avant d’être déposés en pleine nature, au bord de la Têt.

L’enquête a pu récemment établir qu’il s’agissait d’Heinz Mundo, un retraité de 68 ans, et de son fils Heiko Mundo, 41 ans. Les deux hommes ont été exécutés à bout portant avec une arme de calibre 7,65. Le corps du père, ouvrier métallurgiste à la retraite, a été retrouvé en bordure d’un champs près de Millas, tandis que celui de son fils est découvert par un chasseur près de Corneilla-la-Rivière.

Seuls éléments dont disposent les enquêteurs à l’époque, c’est que les vêtements et les tapis ont sans doute été achetés en Allemagne. L’enquête piétine. Fin janvier 2011, un appel à témoins est lancé sur toute l’Europe. Trois mois plus tard, un Allemand résidant à Hofheim signale la disparition de son frère et de son père. Il s’agit de Markus Mundo. Placé sous étroite surveillance de la police fédérale allemande, l’homme paraît suspect.

En novembre 2010, il se rend en voiture à Barcelone pour y prendre un avion à destination des Canaries. Les enquêteurs le soupçonne à présent d’être le meurtrier et de s’être débarrassé des corps sur le trajet. Les deux exécutions auraient donc eu lieu en Allemagne. Par ailleurs, un chien appartenant à la famille a été retrouvé tué par balle au domicile des victimes. Après les Canaries, le suspect s’envole pour Chypre. Il y a 15 jours, lors de son retour en Allemagne, l’homme est finalement interpellé à Hofheim puis placé en détention. Reste à savoir si les autorités allemandes vont poursuivre les investigations qui avaient été commencées par leurs homologues français.


Termes relatifs à cette page: , , ,





Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


neuf + = onze









Connexion