A La Une » Société » Cabestany : le maire va célébrer un mariage homosexuel

Société



Cabestany : le maire va célébrer un mariage homosexuel

samedi 12 novembre 2011 à 7 h 11 min | Aucune réaction

Jean Vila, ancien député et maire communiste de Cabestany, dans les Pyrénées-Orientales, a prévu de célébrer ce matin l’union de deux hommes.

A ce jour, aucun mariage homosexuel n’a été officiellement reconnu en France. Il s’agit d’un acte purement illégal, mais selon le maire de Cabestany, ce mariage serait inattaquable. Monsieur Jean Vila a donc la ferme intention de relancer le débat sur la légalisation du mariage homosexuel avant la présidentielle de 2012.

En 2007, la Cour de cassation avait définitivement annulé le mariage célébré à Bègles en juin 2004 par le député-maire Noël Mamère. En février 2011, Hélène Mandroux, maire de Montpellier, avait marié un couple de femmes de façon symbolique sans inscrire leur union sur le registre officiel. Et plus récemment, c’est un juge aux affaires familiales de Bayonne qui avait reconnu à deux homosexuelles le droit d’exercer conjointement l’autorité parentale  sur deux petites filles.

Ce matin, c’est donc Guillaume, un artiste peintre de 37 ans et Patrick, 48 ans, directeur d’un laboratoire photographique, qui vont se marier. Ils ont décidé de médiatiser leur démarche pour que « très bientôt en France, deux personnes de même sexe puissent se marier légalement ». Personnellement, je comprend que cela puisse choquer des gens. Certains iront même jusqu’à dire que c’est scandaleux !

Mais « refuser le mariage homo, c’est nier la réalité de milliers de couples homosexuels. Nous allons bientôt être le dernier pays d’Europe à ne pas l’autoriser. Même des pays où les catholiques pratiquants sont très nombreux, comme le Portugal, ont légiféré en ce sens » a vivement réagit Jean Vila dans une interview accordée au Figaro. Et pour ce qui est de la légalité, « ce mariage sera à l’abri de toute annulation, vous verrez samedi », a répondu d’un ton amusé le maire de Cabestany. Mais contrairement à ce qui semblait être annoncé, le maire a finalement renoncé à inscrire ce mariage sur l’état civil.

Réaction du Front National

« Au moment où la France s’enlise dans le marasme, le maire communiste de Cabestany a, contre la loi expression de la volonté générale, procédé au mariage d’un couple homosexuel par cynisme et par pure promotion personnelle » a vivement réagit Louis Aliot, vice-président du Front National et conseiller régional en Languedoc-Roussillon. « En effet, candidat aux élections législatives dans le 1re circonscription des Pyrénées-Orientales, l’édile stalinien à trouvé un moyen commode de faire parler de lui » poursuit M. Aliot dans un communiqué diffusé sur le site du FN.

« Il est effectivement plus facile pour le PC d’évoquer ces questions plutôt que de se préoccuper de la ruine de l’industrie, de l’agriculture, du chômage, de la précarité, de l’insécurité galopante ou de l’immigration sauvage dont la gauche est idéologiquement responsable. Le FN rappelle son attachement aux fondements du mariage qui doit rester l’union entre un homme et une femme. Face aux échecs des politiciens en place, il est urgent de s’occuper des véritables problèmes qui frappent les plus modestes d’entre nous ».


Termes relatifs à cette page: , , , , ,





Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


sept + trois =









Connexion