A La Une » Faits Divers » Suicide » Seine-Saint-Denis : un troisième policier se suicide

Suicide



Seine-Saint-Denis : un troisième policier se suicide

jeudi 22 septembre 2011 à 13 h 48 min | Aucune réaction

Après les deux suicides de ce matin en région parisienne, un troisième policier s’est donné la mort chez lui au Pré-Saint-Gervais, en Seine-Saint-Denis.

Ce troisième fonctionnaire, un gardien de la paix, a été retrouvé pendu à son domicile vers 10 heures, soit une heure après les deux premiers suicides. Selon les enquêteurs, il n’y a toujours aucun liens avec les deux précédents. Une autre enquête est donc ouverte.

D’après le SSPO * créée en 1996 « Le taux de suicide dans la police n’est pas supérieur à la moyenne nationale, mais l’acte est plus spectaculaire chez les policiers en raison de l’utilisation de leur arme de service (sept fois sur dix) » disait à l’époque Éliane Theillaumas, une psychologue à l’origine de ce service.

« Avant, quand un fonctionnaire faisait une dépression, ce problème remontait rarement à la hiérarchie et le chef de service se contentait d’offrir trois à quatre jours de repos à l’intéressé, sans pouvoir proposer une solution de fond. Aujourd’hui, avec le SSPO, le chef se sent mieux épaulé » expliquait alors le directeur régional de la police judiciaire en 2007.

« Au-delà de ces cas extrêmes, le moral des troupes reste bon », assurait Jean-Claude Delage, le patron de l’époque du syndicat Alliance. « D’ailleurs, le taux d’absentéisme diminue », constatait Éliane Theillaumas,  la chef du SSPO.

Mais qu’en est-il aujourd’hui de ce fameux service ? tous les fonctionnaires sont-ils suivis correctement ? L’information remonte-t-elle jusqu’au service concerné lorsqu’un policier se trouve en détresse ? Tout reste à voir. Les écrits restent mais les promesses s’envolent…

* En 2008, le SSPO recevait plus de 13.000 consultations par an et jusqu’à 30 appels par jour ! Pour rappel, en février 1996, dix policiers s’étaient donné la mort en ce seul mois.

 







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


huit + huit =









Connexion