A La Une » Faits Divers » Meurtre » Infanticide à Lombez : elle jette son bébé dans une poubelle

Meurtre



Infanticide à Lombez : elle jette son bébé dans une poubelle

mardi 13 septembre 2011 à 10 h 55 min | Aucune réaction

Une jeune mère de famille, soupçonnée d’avoir tué son nouveau-né le 3 septembre dernier à Lombez, dans le Gers, a été mise en examen pour homicide volontaire.

Audrey, 32 ans et mère de trois enfants, est employée au magasin Aldi de Lombez. Elle aurait accouché sur son lieu de travail avec l’aide d’une de ses collègues. Puis, en rentrant chez elle à Saramon, elle se serait débarrassé du corps en le jetant dans une poubelle.

L’accouchement a eu lieu le samedi 3 septembre. La semaine suivante, sa collègue n’ayant toujours pas de nouvelles, elle décide d’en parler à la gendarmerie. Vendredi, lorsque la jeune femme est entendue, elle affirme dans un premier temps avoir abandonné son bébé près de l’hôpital d’Auch. Mais après vérification, il s’avère qu’elle a menti. Elle est donc placée en garde à vue.

Dans une seconde version, elle dit avoir retrouvé son enfant mort après être sortie de la douche. Elle l’aurait mis dans un sac poubelle pour le jeter ensuite dans un container. Mais hier, après maintes recherches au centre d’enfouissement de Moncorneil-Grazan, les gendarmes n’avaient toujours pas retrouver le corps du jeune nourrisson.

Déjà mère de trois petites filles âgées de 5 à 10 ans, Audrey aurait caché sa grossesse à son entourage. Le mari a été entendu par les enquêteurs. Il semblait ignoré la grossesse de sa femme. Audrey a été mise en examen pour homicide volontaire sur mineur de moins de 15 ans puis placée en détention provisoire.


Termes relatifs à cette page: , , , , , ,





Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


+ cinq = neuf









Connexion