A La Une » Faits Divers » Disparition » Disparu de Saint-Herblain : Michel Hervé reste introuvable

Disparition



Disparu de Saint-Herblain : Michel Hervé reste introuvable

jeudi 15 septembre 2011 à 23 h 06 min | Aucune réaction

Michel Hervé, un homme de 63 ans atteint d’Alzheimer, a quitté son domicile de Saint-Herblain le 15 février dernier pour aller faire une balade, mais il n’est jamais revenu.

Cela fait aujourd’hui 7 mois que Michel a disparu. Sa famille, ses enfants et ses proches vivent dans l’angoisse permanente. Les nombreuses recherches effectuées par la gendarmerie et toutes les pistes explorées par les enquêteurs n’ont toujours rien donné.

Le mardi 15 février, Michel a quitté son domicile de la banlieue nantaise en début d’après-midi. Informaticien à la retraite, il est parti faire une promenade sans prendre ses papiers, ni d’argent. Souffrant de diabète et atteint de la maladie d’Alzheimer, il n’a pas emporté non plus ses médicaments avec lui. Depuis ce jour, et malgré les importants moyens déployés par les gendarmes, il demeure introuvable. Aucun corps n’a été retrouvé dans la région.

« Le procureur a estimé qu’il était nécessaire d’ouvrir une vraie enquête, en la confiant à un juge d’instruction, afin d’explorer toutes les pistes » a déclaré Maître Anne Bouillon, l’avocate de la famille. Reste aussi à explorer la piste des hôpitaux qui auraient pu éventuellement le recueillir.

Le jour où Michel Hervé a disparu, il portait un polaire rouge-orange, un pantalon de velours gris-vert et des chaussures noires. Toute personne ayant des informations concernant sa disparition peut contacter le 06.87.20.77.02







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


+ quatre = neuf









Connexion