A La Une » Faits Divers » Agression » Corse : frappée par son mari, puis placée en rétention

Agression



Corse : frappée par son mari, puis placée en rétention

vendredi 30 septembre 2011 à 10 h 24 min | Aucune réaction

Farida Sou, ressortissante marocaine, a déposé plainte au commissariat pour violences conjugales après que son compagnon lui ait asséné des coups de couteau au visage et au ventre.

Pour toute réponse, l’administration l’a placée au centre de rétention administrative de Bastia dans l’attente de son expulsion : Farida Sou ne dispose plus de titre de séjour depuis le mois de mars.

Le tribunal administratif a rejeté le référé demandant l’annulation de cette décision, déposé par l’avocat de Farida Sou. Les associations souhaitent rencontrer le préfet de Haute-Corse. Pour le collectif Femmes solidaires et la LDH, cette expulsion dissuadera les femmes sans papiers de porter plainte si elles sont victimes de violences.

Pratique courante sur l’île de Beauté, lorsqu’un étranger en situation irrégulière est arrêté, il est transféré au CRA de Marseille afin d’empêcher toute mobilisation de ses proches. Casse-tête juridique à régler : Farida Sou ayant refusé son transfert à Marseille, elle devra après son expulsion au Maroc… se présenter au tribunal correctionnel de Bastia en novembre prochain.

Quant à sa plainte pour violences, elle a été classée sans suite ! Son ex-compagnon pourra épouser en toute quiétude la jeune femme de 33 ans sa cadette qu’il a rencontrée lors d’un séjour au Maroc. Elle est pas belle la vie ?

Article diffusé sous licence Creative Commons, écrit par Nadia Djabali pour Basta Mag

Termes relatifs à cette page: , ,





Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


six + quatre =









Connexion