A La Une » Faits Divers » Des militants basques empêchent l’arrestation d’Aurore Martin

Faits Divers



Des militants basques empêchent l’arrestation d’Aurore Martin

mercredi 22 juin 2011 à 8 h 33 min | Aucune réaction

Des policiers de la direction antiterroriste ont tenté d’interpeller Aurore Martin, l’ancienne dirigeante de Batasuna, hier après-midi à Bayonne.

Aurore Martin, militante basque française de 32 ans, se trouvait dans l’appartement de sa soeur lorsque des policiers cagoulés sont venus l’arrêter. Vers 15 heures, au moment de la conduire dans leur fourgon, une soixantaine de militants se sont alors interposées.

Ils ont emmené Aurore sur une place du centre de Bayonne puis ont convoquer la presse.

Accusée par la justice espagnole de complicité de terrorisme, Aurore fait l’objet d’un mandat d’arrêt européen depuis octobre 2010. On lui reproche notamment d’avoir écrit un article d’opinion au nom de Batasuna. Ce parti radical, suspecté d’avoir des liens avec l’ETA, est autorisé en France, mais interdit côté espagnol. La justice française avait, depuis décembre dernier, autorisé son transfert vers l’Espagne.

« Il serait pour le moins incompréhensible qu’une personne de nationalité française, militante d’un parti autorisé en France, soit extradée pour des faits eux-mêmes non punissables dans notre pays. Cette arrestation remet en cause un principe essentiel reconnu en France, à savoir le refus d’extradition pour motifs politiques » a déclaré Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF.

Un mandat d’arrêt, qui selon l’eurodéputée Catherine Grèze, bafoue « les libertés d’opinion et d’expression, fondements même de notre démocratie ». « Je n’ai pas envie de me rendre parce que je ne peux pas accepter une décision comme ça » a réagit la jeune militante Aurore Martin sur Europe 1.


Termes relatifs à cette page: , , ,





Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


trois + six =









Connexion