A La Une » Faits Divers » Braquage » Braquage au casino d’Aix : un policier blessé lors d’une fusillade

Braquage



Braquage au casino d’Aix : un policier blessé lors d’une fusillade

dimanche 26 juin 2011 à 10 h 34 min | Aucune réaction

Cinq individus lourdement armés ont attaqué cette nuit le casino d’Aix-en-Provence, dans les Bouches-du-Rhône.

C’est un policier en civil, présent sur place, qui a alerté ses collègues vers 1 heure du matin. Lorsqu’une patrouille de la BAC est arrivée, le commando a ouvert le feu au fusil mitrailleur blessant un policier au bras. Les malfaiteurs, qui se sont enfuis avec un butin dont on ignore le montant, sont activement recherchés.

Le policier en civil était présent dans le casino suite aux surveillances mises en place par le Service des jeux du ministère de l’Intérieur. Vers 1 heure, lorsque le fonctionnaire aperçoit les braqueurs, il prévient aussitôt ses collègues d’Aix-en-Provence. Une patrouille de la brigade anti-criminalité intervient très rapidement. C’est à ce moment que les membres du commando, armés de fusils de  type Kalachnikov, ont ouvert le feu. Un des policiers, âgé d’une trentaine d’années, a été blessé au bras.

Les malfaiteurs ont ensuite pris la fuite en direction de Saint-Mitre-les-Remparts, près de l’Etang de Berre, où ils ont brûlé leur véhicule avant de repartir avec une voiture volée. La brigade de répression du banditisme, en charge de l’enquête, et une équipe du GIPN venue en renfort, recherchaient activement ce matin les braqueurs.


Termes relatifs à cette page: , , , , ,





Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


sept + = quinze









Connexion