A La Une » Faits Divers » Meurtre » Meurtre au Bosphore à Paris : le principal suspect a été interpellé

Meurtre



Meurtre au Bosphore à Paris : le principal suspect a été interpellé

lundi 23 mai 2011 à 9 h 12 min | Aucune réaction

Un homme de 28 ans, soupçonné d’avoir tué un barman à Paris le 2 mai dernier, a été interpellé jeudi à Chamalières, dans le Puy-de-Dôme.

C’est notamment grâce aux enregistrements des caméras de vidéosurveillance que les enquêteurs sont parvenus à remonter jusqu’au meurtrier. Trois autres personnes, soupçonnées de complicité, ont également été interpellées dans le cadre de cette enquête.

Le lundi 2 mai, vers 23h30, un serveur de 44 ans est abattu par erreur au Bosphore, dans le Xe arrondissement de Paris. Après une altercation survenue dans l’après-midi, un client est revenu dans la soirée pour se venger. L’individu cagoulé est entré dans le bar et a tiré à deux reprises sur le barman, qui décédera sur place.

La brigade criminelle, chargée de l’enquête, découvre alors que le tireur avait un complice qui faisait le guet à l’extérieur. Le lundi 16 mai, le complice âgé de 27 ans, et sa compagne de 26 ans qui l’a aidé dans sa cavale, sont interpellés. Le frère de cette dernière, âgé de 17 ans, est arrêté le lendemain. Il est accusé d’avoir caché l’arme du crime chez sa grand-mère. Et c’est finalement le jeudi 19 mai que le tireur présumé est interpellé à son tour à Chamalières.

Tous ont reconnu les faits au cours de leur garde à vue et ont été présentés à un juge d’instruction en vue d’une mise en examen. Le guetteur et le mineur ont été incarcérés, tandis que la jeune femme a été remise en liberté. Le meurtrier présumé a quant à lui été mis en examen pour homicide volontaire et écroué.

* image d’illustration


Termes relatifs à cette page: , , , , , ,





Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


+ huit = quinze









Connexion