A La Une » Justice » Condamné pour avoir élagué quelques arbres dans une zone naturelle protégée !

Justice



Condamné pour avoir élagué quelques arbres dans une zone naturelle protégée !

samedi 21 mai 2011 à 10 h 39 min | Aucune réaction

Le 17 mai, Alain, fils d’agriculteur, a été condamné par le tribunal correctionnel de Niort pour avoir coupé les têtes de quatre frênes têtards situés sur un terrain appartenant à sa mère, à Saint-Hilaire-la-Palud (Deux-Sèvres), dans le Marais poitevin.

Il devait demander l’autorisation, dans ce site protégé, et ne l’a pas fait. Tarif : 500 euros d’amende. D’où ce communiqué de CPNT :

Chasse-Pêche-Nature-Traditions (CPNT) appelle au discernement et au bon sens. Comment accepter un jugement rendu par le tribunal administratif de Niort à l’encontre du fils d’un propriétaire terrien pour avoir… coupé des branches d’un arbre (frêne têtard) protégé se trouvant sur sa propriété; celle-ci se trouvant pour son plus grand malheur dans une zone classée au titre des directives européennes ? Son délit ? Ne pas avoir demandé d’autorisation !

On marche sur la tête ! Les tribunaux n’ont-ils pas autre chose à faire ? L’Europe n’a-t-elle pas d’autres sujets d’urgence ? Couper des branches contribue à l’entretien courant d’un arbre, à sa mise en valeur et à sa régénérescence et non à sa destruction ! Messieurs les technocrates, vous le sauriez si vous alliez sur le terrain ! Cela vous ferait le plus grand bien !  Or, il s’avère que n’ayant pas jugé opportun de prendre d’avocat, car pensant être dans son bon droit, ce rural s’est vu condamner par le tribunal simplement sur analyse de photos et sur… un jugement à l’emporte-pièce.

Au-delà de cette décision ubuesque, la question qui se pose est celle des activités humaines, de la vie des populations, dans les espaces protégés. Visiblement, une telle écologie punitive, ainsi que le dénonce CPNT depuis de nombreuses années, ne peut conduire immanquablement qu’à ce genre de situation aberrante, procédurière et contre nature. C’est la porte ouverte aux injustes condamnations des ruraux et gens de bonne foi qui ne pourront même plus vivre normalement chez eux ! Avec un tel jugement inepte, c’est ainsi que deviendront interdites les professions d’élagueurs, de paysagistes, de forestiers, de bucherons, etc. CPNT dit stop à l’absurdité !

Dans cette affaire scandaleuse, l’expression même de cette écologie punitive vient du lieu-dit concerné : « la Vacherie » en Poitou-Charentes… ça ne s’invente pas !

[cc] Source: Novopress

Termes relatifs à cette page: , , ,





Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


+ sept = treize









Connexion