A La Une » Société » Rivière polluée par des pesticides : le parquet de Brest classe l’affaire

Société



Rivière polluée par des pesticides : le parquet de Brest classe l’affaire

samedi 26 février 2011 à 12 h 03 min | Aucune réaction

En octobre dernier des dizaines de milliers de truites étaient mortes en quelques minutes dans une ferme piscicole située à Plougoulm, dans le Finistère.

Le résultat d’une pollution de la rivière du Guillec par des pesticides.

La plainte qui avait été déposée par l’association agréée pour la protection du milieu aquatique (AAPPMA) vient d’être classée sans suite.

130 tonnes de truites : le préjudice, évalué à 500 000 euros, était lourd pour le pisciculteur, qui avait vu en quelques minutes deux années de travail réduites à néant. Sur 12 kilomètres, la vie avait disparu du Guillec. Les recherches effectuées avaient mis en évidence le fait qu’un agriculteur exploitant un champ en amont avait, dans les jours précédents, utilisé un produit à base de métam sodium, une substance réputée hautement toxique, pour stériliser le sol avant de faire démarrer une culture de mâche. Les fortes pluies qui étaient tombées par la suite avaient conduit cette substance dans la rivière.

Selon le parquet de Brest « les faits ou les circonstances des faits n’ont pu être clairement établis par l’enquête. Les preuves ne sont donc pas suffisantes pour que l’affaire soit jugée par un tribunal ». Cette décision a soulevé de nombreuses réactions de la part des associations écologistes, qui s’étonnent qu’une affaire aussi importante ait été purement et simplement classée sans suite.

Les fabricants de pesticides, fongicides, insecticides et autres produits « phytosanitaires » ou « phytopharmaceutiques » ont manifestement encore de beaux jours devant eux. Avec plus de 100.000 tonnes de ces produits consommés en moyenne chaque année, la France se situe au deuxième rang mondial, juste derrière les États-Unis. L’AAPPM étudie la possibilité de faire appel.

[cc] Source:  Novopress

Termes relatifs à cette page: , , , ,





Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


trois + = dix









Connexion