A La Une » Faits Divers » Disparition » Enlèvement du petit Santiago : un mandat d’arrêt lancé contre le père

Disparition



Enlèvement du petit Santiago : un mandat d’arrêt lancé contre le père

samedi 19 février 2011 à 9 h 54 min | Aucune réaction

Un mandat d’arrêt européen a été lancé à l’encontre d’Eric Kissel, 42 ans, soupçonné d’avoir enlevé son fils jeudi à Vouziers, dans les Ardennes.

Le petit Santiago, âgé de 2 ans, a été kidnappé vers midi en plein centre-ville alors qu’il se trouvait dans une voiture avec sa mère. Un important dispositif de recherches a été mis en place par la gendarmerie et un appel à témoins a été lancé.

Une information judiciaire a été ouverte hier par le parquet de Charleville-Mézières pour soustraction d’enfant par ascendant. « Ils sont en procédure de divorce et la mère de famille a quitté le domicile familial de Perpignan après avoir fait appel d’une décision de justice qui confiait les enfants au père », a précisé le procureur de Charleville.

Appel à témoins

Les premiers éléments de l’enquête laisse à penser que le père se serait dirigé vers le Luxembourg où il a de la famille. Le parquet a donc lancé un mandat d’arrêt européen. Un appel à témoin a été diffusé invitant toute personne en possession d’informations à contacter la gendarmerie des Ardennes au 03.24.71.80.22

Lors de son enlèvement, le petit Santiago Kissel, un enfant brun aux yeux marrons, portait un manteau bleu marine et bleu clair à capuche, un jean et des petites chaussures marron, ainsi qu’une petite bague en or autour du doigt.

Son père, Eric Kissel, mesure environ 1 mètre 65, il a les cheveux mi-longs, le teint mat et les yeux verts clairs.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


sept + = douze









Connexion