A La Une » Faits Divers » Course poursuite à Fabrègues : un homme abattu par les gendarmes

Faits Divers



Course poursuite à Fabrègues : un homme abattu par les gendarmes

jeudi 24 février 2011 à 8 h 24 min | Aucune réaction

Un homme de 62 ans a été tué par les gendarmes après une course poursuite dans la nuit de mardi à mercredi à Fabrègues, dans l’Hérault.

Vers 1h30, alors que trois patrouilles de gendarmerie effectuaient un contrôle routier, une voiture volée avec trois hommes à bord a refusé de s’arrêter. Immédiatement pris en chasse, ils se sont retrouvés bloqués dans une impasse du village.

Deux individus ont pris la fuite à pied, tandis que le troisième était interpellé. C’est alors qu’un coup de feu a éclaté. L’un des deux fuyards a tiré sur les gendarmes qui à leur tour ont riposté. Lors de la fusillade, le sexagénaire a été touché par trois balles, dont une dans le thorax. Lorsque les militaires l’ont menotté, l’homme était toujours debout, mais il s’est effondré après avoir reçu un coup de crosse sur la tête. Les deux gendarmes ont été placés en garde à vue par l’inspection générale de la gendarmerie.

La victime, âgé de 62 ans et domicilié dans l’Hérault, était connu des services de police et de gendarmerie. Déjà  condamné à 13 reprises, il avait passé 22 ans derrière les barreaux. Depuis juillet 2010, il faisait l’objet d’un mandat d’arrêt pour vol aggravé en réunion et refus d’obtempérer à sommation. La Section des recherches de Montpellier et l’inspection générale de la gendarmerie nationale ont été chargés de l’enquête.


Termes relatifs à cette page: , , , , ,





Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


+ deux = six









Connexion