A La Une » Faits Divers » Tir de flash-ball à Marseille : un homme victime d’un arrêt cardiaque

Faits Divers



Tir de flash-ball à Marseille : un homme victime d’un arrêt cardiaque

lundi 13 décembre 2010 à 12 h 04 min | Aucune réaction

Un homme de 40 ans a été gravement blessé par un tir de flash-ball dimanche après-midi vers 14 heures dans un foyer Adoma du nord de Marseille.

La victime était dans un état critique à l’arrivée des secours. Après avoir été en arrêt cardio-ventilatoire, il a été transporté à l’hôpital militaire de Laveran. L’IGPN a été saisie de l’enquête pour déterminer si le flash-ball a été utilisé conformément aux normes d’usage.

L’homme, résidant dans ce foyer pour adultes à La Calade, avait auparavant blessé un autre locataire à l’arme blanche. Lorsque les policiers sont intervenus, il s’est débattu avec une extrême violence allant jusqu’à blesser l’un d’eux. Refusant de remettre son couteau aux forces de l’ordre, il aurait alors jeté une tasse en verre sur le crâne de l’un des fonctionnaires.

En réponse à cette agression, un des policiers a fait usage de son flash-ball pour maîtriser le forcené. Atteint au thorax, l’homme a été victime d’un arrêt cardiaque, mais a pu être ranimé sur place par les marins-pompiers avant d’être transporté à l’hôpital le plus proche.

Une enquête a été ouverte par le parquet de Marseille qui a confié les investigations à l’IGPN, l’Inspection générale de la police nationale.


Dernière minute : L’homme grièvement blessé hier par un tir de flash-ball est décédé ce lundi en fin de matinée, a indiqué le procureur adjoint de la République de Marseille.








Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


trois + = huit









Connexion