A La Une » Justice » Suicide de l’enseignant à Saint-Michel : prison avec sursis pour l’élève

Justice



Suicide de l’enseignant à Saint-Michel : prison avec sursis pour l’élève

mercredi 24 novembre 2010 à 11 h 49 min | Aucune réaction

Ce matin Maxime Caron a été condamné par le tribunal pour enfants de Laon à 4 mois de prison avec sursis assorti d’une mise à l’épreuve de 18 mois et d’une obligation de suivre une formation.

L’adolescent était jugé pour dénonciation calomnieuse. Il avait accusé à tort en septembre 2008 son professeur de physique, qui, à la suite d’une plainte pour coups et blessures, s’était suicidé chez lui.

Le 18 septembre 2008, l’enseignant avait été placé en garde à vue. Maxime l’accusait de lui avoir donné un coup de poing au visage alors qu’ils étaient seuls dans une salle de classe.

Le lendemain, le professeur de 38 ans, qui exerçait au collège César-Savart de Saint-Michel-en-Thiérache dans l’Aisne et qui était en instance de divorce, s’était donné la mort par pendaison à son domicile, sans pour autant expliquer son geste.

Le collégien, qui avait fini par avouer son mensonge, avait été mis en examen pour dénonciation calomnieuse. Le procureur avait requis 6 mois de prison avec sursis lors de l’audience du 27 octobre dernier.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)

Pour commenter cet article, vous devez être connecté à votre compte LibertaLand Infos.









Connexion