A La Une » Justice » Procès de la tuerie des Marronniers : Federici devant les assises

Justice



Procès de la tuerie des Marronniers : Federici devant les assises

mardi 2 novembre 2010 à 12 h 16 min | Aucune réaction

Ange Toussaint Federici, un corse de 50 ans, est jugé à partir d’aujourd’hui pour le triple assassinat de la Brasserie des Marronniers à Marseille. Un procès sous haute surveillance.

Federici, comparaît seul devant la cour d’assises des Bouches-du-Rhône pour les meurtres de Farid Berrahma, 40 ans, un caïd fiché au grand banditisme, Radouane Baha, 27 ans, et Heddi Djendelli, 31 ans.

Ange-Toussaint, dit santu, a déjà été condamné à plusieurs reprises, notamment à 20 ans de réclusion en 1999 pour vol en bande organisée avec arme. Escorté par le GIPN à son arrivée au tribunal, il s’est présenté à la cour comme “agriculteur”. Il est présumé être le chef de la bande des bergers braqueurs de Venzolasca.

Le 4 avril 2006, peu après 21h, un commando d’une dizaine d’hommes, lourdement armés et encagoulés, avait ouvert le feu à l’intérieur du bar des Marronniers, dans le quartier Saint-Just de Marseille. Un règlement de comptes, sur fond de trafic de drogue, « entre les corses et les caïds issus des cités » déclare un policier. C’est après une cavale de plusieurs mois qu’il sera interpellé à Paris.

Federici nie être impliqué dans cette fusillade, bien que son ADN ait été trouvé sur les lieux ainsi que dans une clinique où il s’est fait soigné. Il admet toutefois sa présence dans le bar ce soir-là, mais comme simple client et se dit “victime”.

Le verdict de ce procès est attendu vendredi.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


sept + = treize









Connexion