A La Une » Faits Divers » Meurtre » Meurtres près de Perpignan : deux hommes exécutés à bout portant

Meurtre



Meurtres près de Perpignan : deux hommes exécutés à bout portant

samedi 27 novembre 2010 à 12 h 22 min | Aucune réaction

Les deux hommes découverts jeudi près de Perpignan, dont les corps étaient enroulés dans des tapis orientaux, ont probablement été victimes d’exécutions par balles à bout portant. C’est ce que révèlent les autopsies qui ont été réalisées hier.

Malgré les investigations de la gendarmerie, les deux cadavres retrouvés jeudi en fin de matinée à Corneilla-la-Rivière et à Millas n’ont cependant toujours pas été identifiés.

Selon le procureur de la République,  « le premier corps, retrouvé à Millas, est celui d’un homme d’une soixantaine d’années ». Un projectile de calibre 7.65 aurait été retrouvé dans l’une de ses vertèbres. La trajectoire de la balle démontre qu’il pourrait s’agir d’une exécution. Le corps était enveloppé dans un tapis persan et dans un sac plastique noir saucissonné avec du ruban adhésif.

Le second corps, découvert par un agriculteur à Corneilla-la-Rivière, est « celui d’un homme âgé entre 30 et 45 ans », précise le procureur. Il « a été victime de deux tirs : il a reçu une balle à hauteur de la joue droite […] et la seconde balle a traversé la boîte crânienne de part en part ». Cependant, l’un des projectiles n’a pas été retrouvé. Le corps était enveloppé de la même manière.

Les autopsies ont révélées que les deux victimes sont mortes trois à dix jours avant cette macabre découverte. D’après le colonel Philippe Guichard, qui dirige le groupement de gendarmerie des P.-O., les recherches vont reprendre aujourd’hui avec un hélicoptère et des patrouilles en moto « au cas où il existerait un troisième cadavre ».







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)

Pour commenter cet article, vous devez être connecté à votre compte LibertaLand Infos.









Connexion