A La Une » Faits Divers » Meurtre » Milly-la-Forêt : Reconstitution du meurtre de la joggeuse

Meurtre



Milly-la-Forêt : Reconstitution du meurtre de la joggeuse

vendredi 29 octobre 2010 à 10 h 30 min | Aucune réaction

La reconstitution du meurtre de Marie-Christine Hodeau, la joggeuse enlevée, violée et tuée le 28 septembre 2009 à Boissy-aux-Cailles, a commencé ce matin.

Cette reconstitution devrait se dérouler en trois temps. Tout d’abord l’endroit où cette assistante maternelle de Milly-la-Forêt a été enlevée, dans l’Essonne, puis sur le lieu où elle a été attachée et violée par son ravisseur et enfin, à Boissy-aux-Cailles où elle a été tuée.

Marie-Christine Hodeau avait été enlevée par Manuel Da Cruz, un récidiviste de 48 ans, alors qu’elle faisait son jogging. Elle avait réussi à relever le numéro d’immatriculation de sa voiture et avait appelé les gendarmes depuis le coffre où elle était enfermée.

Son corps entièrement dénudé avait été retrouvé le mercredi vers 20H30 près de Boissy-aux-Cailles (Seine-et-Marne), à quelques kilomètres du lieu de son enlèvement. Manuel Da Cruz avait été interpellé quelques heures plus tard.

Au lendemain de ce crime odieux, Brice Hortefeux avait  estimé que « l’assassinat de Mme Hodeau aurait pu être évité » et que c’était « parfaitement inacceptable que ce criminel sexuel ait été remis en liberté » relançant ainsi le débat sur l’aménagement des peines.

Car en effet, Manuel Da Cruz avait déjà été condamné en 2002 à onze ans de prison pour le viol et l’enlèvement d’une adolescente de 13 ans commis en 2000 à Echilleuses. Il avait alors bénéficié d’une libération conditionnelle en mars 2007, assortie de l’interdiction de rencontrer sa victime, de se rendre à Echilleuses et de l’obligation de se soigner. Mais fait très inquiétant, la cour d’assises n’avait pas assorti cette peine d’un suivi socio-judiciaire !

Mis en examen le 30 septembre 2009 pour l’enlèvement, le viol et l’assassinat de Marie-Christine Hodeau, il n’a que très récemment reconnu le viol.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)

Pour commenter cet article, vous devez être connecté à votre compte LibertaLand Infos.









Connexion