A La Une » Faits Divers » Meurtre » Saint-Marcel : tuée dans sa maison pendant que ses enfants dormaient

Meurtre



Saint-Marcel : tuée dans sa maison pendant que ses enfants dormaient

mercredi 28 juillet 2010 à 21 h 56 min | Aucune réaction

Une femme de 35 ans a été retrouvée morte égorgée mercredi matin à son domicile de Saint-Marcel, dans l’Eure. Ses deux enfants, qui dormaient à l’étage, sont sains et saufs.

C’est son mari qui a fait la macabre découverte, vers 7 heures mercredi matin, alors qu’il revenait au domicile après une permanence de nuit au centre d’incendie et de secours de Vernon où il est pompier volontaire.

Le corps de sa femme, Stéphany Perrier, secrétaire médicale dans un laboratoire, baignait dans une mare de sang au premier étage de la maison. L’homme a retrouvé les deux enfants du couple, âgés de 2 et 5 ans, dormant sains et saufs dans leurs chambres.

Le parquet d’Evreux a confirmé le décès de cette jeune femme en indiquant que son corps portait « des plaies au niveau du cou ». Les causes du décès devraient être précisées lors de l’autopsie attendue jeudi.

Le véhicule du couple, qui était garé depuis mardi soir devant la maison, avait disparu. La jeune femme aurait pu être victime d’un « home jacking », le vol d’un véhicule au domicile de ses propriétaires par des individus se faisant remettre de force les clés.

Le parquet affirme toutefois ne pas être capable dans l’immédiat de « faire le lien entre la disparition de la voiture et les faits ». L’enquête a été confiée aux policiers du SRPJ de Rouen.


Termes relatifs à cette page: , , , , ,





Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


trois + = huit









Connexion