A La Une » Faits Divers » Meurtre » Fusillade de l’A4: un membre du commando mis en examen

Meurtre



Fusillade de l’A4: un membre du commando mis en examen

mardi 25 mai 2010 à 9 h 24 min | Aucune réaction

Malek Khider, suspecté de faire parti d’un commando issu du grand banditisme et responsable d’une fusillade meurtrière jeudi dans le Val-de-Marne, a été mis en examen pour assassinat.

Dans le même temps, deux autres personnes ont été identifiées notamment grâce à des empreintes digitales, des traces ADN et des images de vidéosurveillance prises par les caméras de l’autoroute A4, où s’est déroulée en partie la fusillade.

Malek Khider, un homme de 42 ans fiché au grand banditisme et déjà condamné pour vol à main armée, séquestration et violences, a avoué faire partie du groupe de malfaiteurs à l’origine de la fusillade qui a coûté la vie à Aurélie Fouquet. Mais tout au long de sa garde à vue il a nié avoir lui-même ouvert le feu et a refusé de livrer les noms de ses complices. Khider avait été interpellé à Champigny-sur-Marne en possession d’un sac contenant une kalachnikov, un chargeur et un gilet pare-balles.

Jeudi matin, vers 09h30, un commando lourdement armé et circulant sur l’A4 avait tiré au fusil-mitrailleur sur des policiers lancés à ses trousses. Les malfrats étaient à bord d’un utilitaire Renault qui avait été repéré à Créteil et qu’une patrouille de police voulait contrôler. A la sortie de l’A4 à Villiers-sur-Marne, des policiers municipaux ont été pris pour cible, après que les malfaiteurs eurent provoqué un accident, volé deux voitures et incendié leur véhicule. Atteinte par trois balles, la policière municipale Aurélie Fouquet, 26 ans, a succombé à ses blessures.

Cinq autres personnes ont été blessées, parmi lesquelles une automobiliste grièvement touchée au poumon.  « Je vous garantis que les membres de ce commando seront inéluctablement arrêtés », a affirmé dimanche le ministre de l’Intérieur, Brice Hortefeux. Parallèlement, M. Hortefeux a annoncé avoir signé un décret permettant aux communes le souhaitant de doter leur police municipale de Taser, pistolets à impulsion électrique.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


+ trois = sept









Connexion